Citations par ordre d'apparition

A venir...

Monster Volume 1 Monster Volume 2 Monster Volume 3 Monster Volume 4 Monster Volume 5
Monster Volume 6 Monster Volume 7 Monster Volume 8 Monster Volume 9  Monster Volume 10
Monster Volume 11 Monster Volume 12 Monster Volume 13 Monster Volume 14 Monster Volume 15
  Monster Volume 16 Monster Volume 17 Monster Volume 18  

 

01 1  Monster volume 1: Herr Doktor Tenma

« Les rôles sont inversés. Ce sont les princesses comme moi qui devraient être réveillées par un baiser. » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 1)

« Je n’ai pas l’impression d’avoir dormi.» -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 1)

« Continue comme ça, Kenzô. Reste aux côtés de mon père et tout ira bien. » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 1)

« Je veux que tu sois heureux. Parce que les soucis, ça ne me va pas. » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 1)

« Notre rendez-vous amoureux…on sort ? Ou bien…on reste ici…? » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 1)

« Parce qu’on sait tous que l’hôpital est comme le monde de la politique. C’est un univers dans lequel il faut nager habillement pour gravir les échelons. C’est ça, l’hôpital. » -Dr Becker  (Monster 1 chapitre 1)

« Je vous le répète, ne le prenez pas mal, ce n’est pas mon intention. Je sais très bien que le directeur se sert de vous. » -Dr Becker (Monster 1 chapitre 1)

« Encore faut-il avoir de réelles compétences pour se faire utiliser. Même si je voulais qu’on m’utilise, c’est ce qui me manque, à moi… » -Dr Becker (Monster 1 chapitre 1)

« Quand vous aurez fait carrière dans ce monde, pensez à moi. Je vous offrirai un verre la prochaine fois, je connais un endroit où ils ont un très bon cidre. » -Dr Becker (Monster 1 chapitre 1)

« Rends-moi mon mari ! Toi, tu aurais pu le sauver ! Tu aurais pu nous le rendre ! Rends-le-moi ! Rends-moi mon mari ! » -Femme turque (Monster 1 chapitre 1)

« Je ne devrais pas dire ça, mais si j’avais opéré à la place du Dr Becker, j’aurais peut-être pu le sauver. » -Kenzô Tenma  (Monster 1 chapitre 1)

« Je ne suis pas responsable…n’est-ce pas ? » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 1)

« Chaque vie n’a pas le même prix » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 1)

« Eh bien, père ! Depuis quand êtes vous devenu si accueillant ? Autrefois, une minute de retard et c’était la foudre qui me tombait dessus. » « Depuis que j’ai compris que je ne pouvais gagner face à ma capricieuse de fille ! Ha ha ha ! » -Eva Heinemann et Udo Heinemann  (Monster 1 chapitre 2)

« Quand tu es arrivé en Allemagne et que tu t’es présenté à mon père avec cette détermination, je t’aurais presque pris pour un lycéen. » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 2)

« Pour qui prennent ils les médecins ? Pour des volontaires bénévoles ? Au-delà de sauver des vies, nous nous investissons pleinement dans la recherche…n’est-ce pas, Tenma ? » -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 2)

« Quoi qu’il en soit, vos recherches sont annulées. Je compte sur vous pour mon exposé. Je vous fais pleinement confiance, Tenma. » -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 2)

« Tuer… » -Anna Liebert (Monster 1 chapitre 2)

« Quoi qu’il en soit, faites tout ce que vous pouvez pour sauver le maire. Il fait partie du jury de la commission médicale spéciale et a promis de proposer une augmentation considérable de l’aide financière apportée à notre hôpital. Je serais bien embêté qu’il nous lâche maintenant. Tenma, je vous fais confiance et je compte sur vous. »  -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 2)

« On m’attend pour une opération de l’autre côté. » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 2)

« Ça va aller, accroche-toi ! Je vais te sortir de là ! »-Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 2)

« Il va s’accrocher…s’accrocher, et vivre… » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 3)

« Vous êtes peut-être doué mais…Cela ne vous est-il pas un peu monté à la tête, Dr Tenma ? » -Dr Oppenheimer (Monster 1 chapitre 3)

« Bon…ça, c’est une bonne nouvelle… » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 3)

« Que vont devenir ces enfants… ? Je peux en dire autant pour moi… » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 3)

« Enfin, avec tout ça, nous allons finir par bien nous entendre…Il fait malgré tout s’amuser. Il n’y a pas que la carrière dans la vie, Dr Tenma, il faut aussi s’amuser. Les femmes sont très sensibles au statut de médecin. » -Dr Becker (Monster 1 chapitre 3)

« Allons, allons…C’est de l’histoire ancienne. Vous avez agit dans votre âme et conscience, après tout. C’est très bien ainsi, non ? » -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 3)

«Mais en tant que médecin, vous feriez mieux de renoncer d’ores et déjà à tout espoir de promotion. Pour des hommes tels que vous, sujets à des états d’âmes, c’est impossible. » -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 3)

« En d’autres thermes, inutiles d’avoir de l’ambition. Considérez que les portes de la carrière de médecin que vous aviez imaginée sont désormais toutes fermées. »  -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 3)

« Tu es un idiot, vraiment. » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 3)

«Le premier devoir d’un médecin est de sauver de vies ! Chaque vie compte, sans distinction de valeur ! C’est moi qui suit dans le vrai ! Moi, sujet à des états d’âme ?! Qui êtes-vous pour me parler ainsi ? Sous des allures de médecins, c’est l’argent avant tout ! Des gens comme vous ne méritent pas de vivre ! » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 3)

« C’est grâce à toi. Tu m’as ouvert les yeux. Tu dois te battre pour vivre. Je t’ai opéré au risque de tout perdre. Mais je suis allé jusque là parce que je pouvais te sauver. » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 3)

« Au contraire, je me sens soulagé. Je me sens beaucoup plus à l’aise maintenant que je ne suis plus au milieu de toutes ces manigances. Essentiellement parce que j’ai pu revenir à la source de la vocation d’un médecin : sauver des vies. » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 4)

« Dire qu’il y a encore peu de temps, on le présentait comme le numéro un des jeunes médecins, le génie, et que maintenant il n’est plus qu’un simple interne. Qu’a-t-il à gagner à rester aussi sérieux ?" -Dr Becker (Monster 1 chapitre 4)

« Retirez-lui la charge. Je ne vois pas pourquoi cet homme se retrouverait si près des feux de la rampe. Retirez-lui la charge de ces patients. » -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 1)

« Un cadeau de la part de nos concitoyens. Vous en voulez aussi ? » -Udo Heinemann (Monster 1 chapitre 4)

« Ces enfants…Ces enfants ne sont pas des bêtes de foire ! Vous…Vous les aviez complètement abandonnés il n’y a pas si longtemps, non !? Vous aviez délibérément donné la préférence au maire, non ? Et puisque le maire est décédé, vous voudriez maintenant les utilisez eux pour servir l’image de l’hôpital ? C’est moi qui ai sauvé ce garçon ! J’ai le devoir de le protéger jusqu’à ce qu’il soit complètement rétabli ! » -Kenzô Tenma (Monster 1, chapitre 4)

« Allez ! Retournez à votre poste. Ordre du chef. » -Dr Boyer (Monster 1 chapitre 4)

« Pour qui me prennent-ils ?! Moi, je n’ai fait aucune erreur !! Tous les mêmes ! Des rapaces arrivistes attirés par l’argent ! ‘C’est un ordre du directeur’ ! ‘C’est un ordre du chef’ ! Merde !! » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 4)

« Je…Je n’ai…Je n’ai pas fait d’erreur… » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 4)

« Hein ? Heu…non, je suis sorti boire un verre et je ne suis rentré qu’au petit matin… » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 5)

« Qu’est-ce que ça veut dire… ? Trois personnes meurent subitement…Ces enfants qui disparaissent…Qu’est-ce que ça veut dire ?! Bon sang, que s’est-il passé ?! » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 5)

« Lâchez-moi ! Rendez-moi mon père !! » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 5)

« Je l’avais toujours vue comme la fille du directeur, pleine de dignité. Et voilà que soudain, la princesse perd sa couronne et se met à gémir comme la plus humble des créatures. » -Dr Becker, (Monster 1 chapitre 5)

« Je tape sur des touches de clavier. Toutes les informations sont stockées dans une disquette à l’intérieur de ma tête. Lorsque je tape sur les touches pour les extraires…’Non…Je ne suis encore qu’un novice, vous savez’. Ce sont les premiers mots qui sont venus à l’esprit du Dr Tenma, un peu gêné, lorsque je lui ai dit qu’il était un génie. » -Heinrich Runge (Monster 1 chapitre 5)

« Je me sens fatigué…Très fatigué… » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 5)

« Ce n’est pas une vie…Je m’oppose aux ordres du directeur et je suis démis de mon poste de chef de neurochirurgie, et mes fiançailles avec Eva sont rompues…Et alors que je décide de prendre une voie loin de tout plan de carrière, une voie de simple médecin…Pff…Hé hé !... Ha ha ha ha ha ha !...Non, vraiment…c’est pas une vie !! » -Kenzô Tenma (Monster 1 chapitre 5)

« Je sais qu’il s’est passé beaucoup de choses entre nous mais…j’aimerais repartir à zéro. » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 5)

« Kenzô ! S’il te plait ! J’ai eu tord ! Je veux réessayer, Kenzô ! Kenzô !! » -Eva Heinemann (Monster 1 chapitre 5)

 

Monster fr 2Monster volume 2: Surprise Party