Les relations entre Tenma et Johann

Définitions des relations entre Tenma et Johann

  • La vie et la mort

 La première chose qui vient à l'esprit lorsque l'on considère la relation entre Tenma et Johann est que le rapport qui lie les deux hommes repose sur une évidente opposition entre le bien et le mal, la vie et la mort. Tenma est un médecin, par définition celui qui est censé "donner la vie" et protéger celle des autres dans le but de lutter contre la mort. Johann est quant à lui celui qui, issu d'expériences inhumaines, trouve goût à manipuler autrui pour le mener plus rapidement vers la mort. Alors que Tenma donne, Johann prend. Tout devient bien plus compliqué lorsque le donner de mort est sauvé par le donneur de la vie animé par une volonté morale, et que le droit médecin décide de tâcher ses mains dans le but de détruire. Sans compter que Tenma est animée par le même désir lorsqu'il cherche à tuer Johann que lorsqu'il veut le sauver: "agir moralement", pour "la bonne cause". Comme Tenma ne trouve pas la réponse à sa question de s'il à agit moralement ou non en sauvant un assassin, il se lance sur les routes pour effacer son pêcher. Ainsi, sa quête devient contradictoire, comme Monster ne cesse de nous le montrer en nous posant maintes et unes fois la question de savoir si Tenma serait oui ou non légitime à commettre son acte. "Sauveur de l'humanité" ou "assassin", Tenma oscille finalement autant entre les deux extrêmes que Johann.  En effet, si le jeune garçon est dans sa personnalité tout ce qui peut représenter au mieux la mort et l'inhumanité, il n'en semble pas moins, par son physique et sa maîtrise des choses absolument parfaites, être un "ange" arrivé du paradis pour "répandre la parole de Dieu". Cette idée est renforcée dans le dessin d'Urasawa qui donne à Johann des traits séraphiques qui font un parallèle évident avec la représentation des angelots, le visage de Johann étant souvent entouré d'un halo. Dans une scène de Munich, dans le tome 8 de Monster, Johann affirme "ne pas exister".   On remarque alors que lui et Tenma sont caractérisés par cette ambivalence commune, même si chacun semble incarner l'un et l'autre une des figures opposées, la vie et la mort. Considérons maintenant le fait que la vie et la mort apparaisse comme un "cycle", la notion de "boucle" et de répétition étant très présente dans le manga d'Urasawa. Vu dans ce sens, vie et mort sont complémentaires tout autant qu'elles s'opposent étant donné que l'une ne peut exister sans l'autre.

On peut donc en venir à considérer l'opposition entre Tenma et Johann d'une nouvelle façon assez intéressante: personnages complémentaires dans leur opposition, ils œuvrent finalement dans un but sensiblement identique. "Ils sont pareils", autrement dit. Cette idée prend alors tout son sens lorsque l'ont reprend le passage de l'apocalypse selon St Jean, lu à deux reprises lors de la saga, dont la scène d'introduction.

"Qui donc pourrait se mesurer la bête, et batailler avec elle?"

Dans le chapitre du volume 8, Schuwald affirme auprès de Leichwein que "pour défier le Monstre, il faut être semblable à lui". Plus tard dans l'intrigue, alors que Tenma est arrêté après avoir été retrouvé sur Prague, le vampire de Bavière confie à son fils qu'il sent que "Tenma est le seul à pouvoir détruire le Monstre".

Cette théorie se confirme lors de la scène finale où, sur le plateau de la scène d'apocalypse, Tenma et Johann "bataillent" l'un avec l'autre.

  • L'homme et le Monstre

La symbolique d'opposition entre l'homme et le monstre, l'humain et inhumain, repose sensiblement sur les même bases que celle entre la vie et la mort, mais avec moins d'ambiguïté. Elle est également plus facile à appréhender pour celui qui débute sa lecture, tout en étant aussi évidente que la précédente. On décrypte en effet dès les premiers tomes de Monster une opposition entre Tenma et Johann du point de vue de leurs caractères, totalement divergents, et de leurs psychologies tout aussi opposées. D'un côté, on à en la personne de Tenma un être humain soucieux de bien agir, désireux d'aider les autres, débordant de bonnes attentions et d'émotions aussi bien positives que négatives, sujet aux inquiétudes et aux questionnements les plus humains. De l'autre côté, on a en la personne de Johann un individu froid, calculateur et totalement dépourvu d'âme et de sentiments, choses qui lui ont été enlevées suite aux exactions commises par les expériences de la villa des roses ou du Kinderheim 511. Mais la question est bien souvent posée par Urasawa dans Monster, "quelle est la différence entre un homme et un Monstre?, à partir de quel point l'humain devient-il inhumain?". Mais là est le but de tout une œuvre dans laquelle le personnage principal et son antagoniste opposés semblent représenter les deux extrêmes. Au final, on s'attendra bien sûr à ce que l'homme triomphe sur le Monstre, la série critiquant sévèrement les atrocités pourtant commises par des humains en les déplorant. Tenma représente dans Monster la seule parcelle non corrompue qui perce dans le brouillard ambiant de l'enfer si palpable dans la saga. Et au final, on se rendra vite compte que c'est pas son imperfection (tout à fait humaine) que Tenma se départagera de Johann, dont l'état d'âme ne saura jamais être perturbé...

"Ce garçon, il est trop parfait..." -réplique de Schuwald

  • Le médecin et le patient

 

  • Le père et le fils

 

  • Le chat et la souris

Du côté de Tenma

 

 

"Vous les haïssiez au point de vouloir leur mort. Je n'ai fait que répondre à votre attente."

-Johann à Tenma, (Monster 1 chapitre 8)

Le  regard du démon (Monster épisode 32)

"Je dois mettre fin à tout ça. C'est le seul moyen de nous en sortir..."  -Tenma dans une lettre à ses proches, (Monster chapitre )

"Mais vous avez fini par comprendre, n'est-ce pas, Docteur Tenma. La seule chose pour laquelle tout les êtres humains sont égaux, c'est la mort." -Johann à Tenma (Monster épisode 74)

 

"C'est moi qui l'ai ramené à la vie...Moi- ce Monstre, je l'ai ramené à la vie-." -Tenma (Monster 9 chapitre)

La relation entre Kenzô Tenma, protagoniste principal œuvrant pour le bien et Johann Liebert, antagoniste inhumain luttant pour le triomphe de la mort., est certainement la plus importante de toute la saga Monster. Il est très clair que le rapport entre ces deux personnages est est basé sur une opposition parfaite qui va même jusqu'à attribuer aux deux personnages des physiques inversés. Plus largement, Johann incarne en réalité la face profondément obscure de l'humanité. Le rapport qu'entretient Tenma avec Johann est donc un rapport entre l'homme et le Monstre.

Ce rapport est à double tranchant. Johann semble avoir une grande admiration pour Tenma, cherche à le protéger et va même jusqu’à tenter de lui rendre service alors qu’il lui permet de retrouver son grade perdu au sein de l’hôpital Eisler. Tenma semble quant à lui lutter dans la direction opposée étant donné qu’il cherche à tuer Johann afin de l’empêcher de commettre d’autres meurtres, dont il se sent coupable.

Les relations qu'ils entretiennent sont cependant très complexes et oscillent souvent entre le rapport liant  un enfant et un adulte et celui qui lie un chasseur à sa proie. Au début de la saga, alors que Tenma vient de ramener Johann à la vie, le médecin semble considérer le petit garçon comme un symbole de son acte moral. Johann incarne ainsi l'innocence et Tenma semble même aller jusqu'à éprouver une profonde affection pour lui. La scène du chapitre 3 où le jeune médecin se confie au chevet de l'enfant qu'il pense endormi en est la preuve. Johann y apparait comme la conscience de Tenma qui pense ne pouvoir être compris que par le petit garçon.

  • Entre la confidence et la peur

"Je t'ai opéré au risque de tout perdre. Mais je suis allé jusque là parce que je pouvais te sauver." –Tenma à Johann, Monster volume 1 chapitre 3.

10 ans plus tard, l'image se retrouve inversée lorsque Tenma découvre que celui qu'il pensait avoir tracé son chemin vers la morale l'avait en réalité orienté vers les ténèbres. Le jeune homme apparait comme avoir finalement été l'incarnation des désirs noirs de Tenma qui décrétait lors d'un élan de colère que certaines personnes "ne méritaient pas de vivre". La suite de la saga va continuer à tracer l'image renvoyée par Johann de cette dernière façon, Tenma semblant le considérer comme l'incarnation de ses peurs et de ses doutes. A de nombreuses reprises, il est montré dans Monster que Tenma à peur de Johann et l'on comprend rapidement que le jeune homme est la cause des troubles dont le médecin est sujet: alors qu'il tente de tuer le garçon, il finit toujours par échouer lorsque Johann lui lance des regards diaboliques. Il est la principale cible du Monstre qui aime à s'amuser avec le médecin en le testant et le mettant psychologiquement à l'épreuve, cherchant à le mettre face aux pires situations auxquelles il puisse être confronté. A travers les regards lancés par le monstre à la façon dont il le fait dans la scène de la forêt de Munich ou celle de la bibliothèque, on peut voir une symbolique du regard introverti que Tenma lance vers lui-même. De cette façon, Johann apparait une nouvelle fois comme étant « le côté diabolique de l’âme » de Tenma : à travers le regard du monstre, Tenma se regarde lui-même comme étant en train de vouloir accomplir les désirs odieux qui le transformeront en assassin.

  • La vraie quête de Tenma

On peut observer au cours du scénario que le but de tuer le jeune homme devient pour Tenma une obsession: à la fin de la saga, alors même que Nina le supplie de pardonner à son frère et de renoncer à son acte, Tenma n'arrive pas à se détacher de cette obsession et continue à vouloir abattre le garçon alors même qu'il comprend la vanité qu'aura son acte. En effet, si l’objectif de Tenma au début de la saga ne change pas (s’il part sur les routes, c’est bel et bien pour tuer Johann comme il l’affirme dès l’épisode 14 auprès du Dr Schumann), il prend bel et bien une orientation différente alors que le personnage est lui-même sujet au changement : Tenma passe du désir de sauver des quantités de gens tout en rachetant son erreur à la tentative désespérée et beaucoup plus personnelle de retrouver la paix intérieure en accomplissant le dernier espoir qui lui reste (accomplir quelque chose de bon en arrêtant les massacres commis par Johann), le dernier but et la dernière raison de sa quête. En accomplissant son acte meurtrier, il espère donc ramener aussi bien l’Allemagne à la paix que lui-même.

Tenma répète à plusieures reprises qu'il désire plus que tout mettre un therme aux évenements. Dans sa lettre destinée au Dr Leichwein et à ses proches, il écrit qu'il considère son but (tuer Johann) comme "le seul moyen de s'en sortir".

"Il est juste en face de moi. Il est tout proche. [...] Johann est juste face à moi. Je dois arrêter ça. Je ne peux plus...perdre d'autres personnes comme Martin. Tu comprend, n'est-ce pas? Je dois mettre fin à tout ça..." -Tenma confiant ses intentions à Eva, Monster épisode 60

  • La traque psychologique

Si le scénario de Monster tourne autour du but de Tenma de tuer Johann, la portée de la saga va plus loin: la quête de Tenma n’est pas seulement une quête physique mais bien une quête psychologique durant laquelle le monstre le met à l’épreuve, le poussant à s’assaillir lui-même de questions qui mènent le jeune médecin à s’interroger sur la justesse de ses actes, sur sa légitimité, sur sa morale, sur son but et sa façon de penser, jusqu’à le faire douter de tout. Cette tendance étant favorisée par la nature anxieuse de Tenma, Johann n’en est pas moins celui qui trouve toutes les failles afin de réveiller tout les doutes de son sauveur. D’un point de vue psychanalytique, on pourrait dire que Johann réveille tout les doutes et névroses inconscientes de Tenma qui le confrontent  à la réaction de « blocage » lorsqu’il est sur le point d’accomplir certaines actions (tirer sur quelqu’un par exemple).

Du côté de Johann

  • La cruauté dissimulée sous le respect

Du côté de Johann, le rapport que le jeune homme entretient avec le médecin est marqué par l’ambigüité car il est, encore une fois, à double tranchant. Tenma étant « celui qui l’a ramené à la vie », il affirme  lors de leur rencontre dans le chapitre 8 le considérer comme un père, témoignant un grand respect à son sauveur, aspect encore appuyé par la suite de la saga (dans ses messages, Johann s’exprime en employant la très grande formule de politesse lorsqu’il s’adresse à Tenma). Pour Johann, Tenma est « le seul à pouvoir connaître son visage », droit que le médecin à gagné en permettant au monstre de rester en vie, au contraire de toutes les autres personnes l’ayant connues ou aperçu, devant, elles, toutes mourir.  Avec Nina, Tenma est le seul personnage auquel Johann ne désire jamais faire aucun mal, pas physiquement du moins, donnant par exemple ordre aux hommes de Wolf de le traiter avec le plus grand respect. Le rapport qu’entretiennent les deux personnages est ainsi très intime car l’on observe d’un côté un personnage prêt à tout pour assassiner le garçon qu’il a sauvé tout en ne parvenant pas à le faire, et de l’autre un jeune homme qui, désireux de semer le chao autour de lui et ne craignant pas la mort, considère comme son sauveur celui qui veut le tuer. En analysant les actions de Johann, on peut cependant observer le revers extrêmement cruel de la relation qui le lie à Tenma. Tenma étant le seul à pouvoir voir Johann, à pouvoir prendre connaissance de son passé sans se faire tuer et le seul à ne pas pouvoir être assassiné, il reste forcément seul confronté au monstre dont personne d’autre ne peut prendre conscience. Ce simple fait force le médecin à se précipiter sur les routes, les autorités ne pouvant prendre connaissance de l’existence de Johann (tout les témoins meurent), à lui faire couper les ponts avec toute personne désireuse de lui venir en aide (elles risquent de se faire tuer), et le désir de tuer Johann qu’éprouve Tenma n’est plus qu’à sens unique, Johann ne désirant pas tuer mais se faire tuer par Tenma. Ainsi, par son simple respect envers le médecin, Johann mène Tenma à toujours se retrouver seul, debout au milieu des victimes d'un monstre qu’il considère alors comme étant fruit de ses propres erreurs. Il ne peut pas payer lui-même pour ses crimes en étant tué, et c’est dans son entourage (grand point faible de Tenma) que les victimes tombent les unes après les autres.

 "Tout à commencé quand j'ai sauvé la vie de Johann...Beaucoup de vies ont étés prises après ce moment...Un nombre incalculable...Je n'en peux plus...Il y a eu trop de victimes! N'arrêtez-pas cette voiture!" -Tenma à son avocat, Monster épisode 55.

Ce simple fait, totalement passif de la part de Johann, fait déjà parti du stratagème diabolique du jeune homme visant à faire tomber le médecin dans les ténèbres. Ce stratagème se poursuit à travers les regards évoqués plus hauts, destinés à réveiller les doutes de Tenma, et à l’empêcher d’agir. Loin d’être le protégé de Johann, Tenma est en réalité la prochaine victime destinée à devenir le « monstre », comme Roberto l’annonce lors de la bataille finale de Ruhenheim.

 

  • Le jeu de la mort

Au fur et à mesure qu’avance le scénario, on se rend finalement compte que Tenma n’est rien d’autre pour Johann qu’une pièce de plus, aussi importante soit-elle, sur l’échiquier géant qu’il à placé sur l’humanité. Lorsque Tenma laisse exploser sa colère sur son avocat après s’être sauvé de prison, il affirme se sentir complètement piégé par le jeune homme qui « joue avec lui ». Dans le chapitre des suicides d’enfants à Munich, un des enfants sous la charge de Johann affirme que le jeune homme à parlé de la tentative de meurtre de Tenma sur Johann comme « d’un jeu super cool ». Johann montre à des dizaines de reprises au cours de la saga qu’il considère le monde comme un vaste terrain de jeu dont l’humanité représentent des pions qu’il manipule et place à sa guise, n’hésitant pas à en dévorer et éliminer quelques uns au gré de ses envies. Il n’y a qu’à regarder les réactions de Johann lorsque le médecin japonais pointe son arme sur lui. Dans un premier temps, il ne fait que le regarder, mais alors que l’histoire progresse, il instaure à son jeu une nouvelle étape : le regard toujours rivé sur Tenma lorsque ce dernier s’approche de lui, il place son index sur son front. Montrant « l’endroit ou tirer », « banalisant » ainsi l’acte de tuer quelqu’un (tuer devient simplement l’obéissance à une indication), Johann indique également l’endroit critique où Johann aurait pu mourir (rappelle à la scène du début de la saga où Anna tire une balle dans la tête de son frère afin de le détruire) mais aussi celui que Tenma a su opérer et qui l’a ramené à la vie (c’est bien de ce point précis qu’il a pu extirper la balle).

La grande question qui se pose et qui reste posée lorsque l’on considère le rapport Johann/Tenma est de savoir si oui où non Johann désire se faire tuer par son sauveur. S’il ne cesse de l’affirmer au cours de sa quête en lui « montrant là où il faut tirer », il n’en sait pas moins que le simple fait de poser son index sur son front dissuadera le médecin de le faire. On est tentés, en regardant le scénario de manière plus globale, de penser que Johann désirait en effet mourir de la main de Tenma, qui mettrait fin à son agonie dans les ténèbres, mais qu’il attendait cependant le bon moment pour se faire (à la fin de l’épisode 67, il affirme « avoir choisi sa version de la fin parmi plusieurs possibles »). Ce n’est que sur la « scène d’apocalypse » que le jeune homme semble réellement attendre que Tenma lui « rende se service ». lorsqu’il se rend compte que Tenma ne parvient toujours pas à le tuer, il tente de le forcer à le faire en brandissant son pistolet vers Wim, espérant enclencher chez le médecin le stimulus qui le mènera enfin à appuyer sur la gâchette.  En quelques mots, on peut dire que le rapport que Johann entretient avec Tenma est un rapport sadomasochiste.

Le message laissé par Johann à l'attention de Tenma utilise la formule allemande de très grande politesse (Monster 3 chapitre 17)

"Personne ne doit connaître mon passé, mais pour vous, c'est différent, docteur" -Johann à Tenma (Monster 1 chapitre 8)

"Vous pouvez la voir, vous, Docteur Tenma, cette scène d'apocalypse." -Johann à Tenma (Monster épisode 73)

 

"Non, il essaye de m'attirer dans son piège...Il s'amuse avec moi...!" -Tenma (Monster épisode 55)

Le "jeu" de Johann, faisant écho au tir de sa sœur, au sauvetage de Tenma, puis à sa mort prochaine. (Monster épisode 38)